La FED-UDI se positionne

Réforme Pénale


Avec ce projet de loi, la primauté est hélas donnée aux dogmes et aux idéologies. Cette réforme est conçue sous le seul angle de la lutte contre la surpopulation carcérale, sans considération des principaux enjeux qui entourent notre système pénal, que sont la prévention de la récidive, la lutte contre la délinquance des mineurs, ou encore l’exécution des peines. L’application réelle des peines, la nécessaire sanction de ceux qui ont commis des crimes ou des délits, constitue une véritable exigence à l’égard des victimes. Une justice efficace est une justice rapide, lisible, et avant tout une justice dont les décisions sont suivies d’effet. A ce jour, entre 80 000 et 100 000 peines de prison ferme sont en attente d’exécution. L’exécution des peines doit donc demeurer une priorité. Les différentes mesures de la réforme - contrainte pénale, examen automatique des sorties des détenus aux deux tiers de la peine, suppression des peines plancher - vont pourtant à l’encontre d’une nécessaire sanction et d’une indispensable réparation, dans l’intérêt des victimes. Au-delà, il devient urgent de stopper le phénomène d’empilement des réformes pénales auquel on assiste depuis une dizaine d’années et d’entreprendre une grande réforme de la justice. La justice doit être repensée dans son ensemble, en prenant en compte l’ensemble des acteurs de notre système judiciaire et l’ensemble des problématiques qui l’entourent. Nous avons besoin d’entreprendre un véritable « Vendôme de la Justice » plutôt que d’adopter une énième réforme pénale.

Adhérez à la FED

Adhérez en ligne

Plus simple, plus pratique, plus sûr

Adhérez à la FED

Contactez-nous

Hervé Marseille

Hervé Marseille est né le 20 août 1954 à Abbeville (Somme).

Voir la biographie